Nom Latin:  Procyon lotor

Raton Laveur

Aspect:  Le trait le plus distinctif du raton laveur est certainement son masque noir qui lui donne un air espiègle. Les ratons laveurs sont habituellement de couleur grisâtre, et leur queue comporte de cinq à dix anneaux noirs. Le poids moyen varie de 6-10 kg mais on a toutefois déjà observé des adultes pesant jusqu’à 28 kg à l’automne. La longévité de l’espèce varierait entre trois et cinq ans en milieu naturel

Habitudes: Le raton laveur peut vivre dans toute une gamme d’habitats tant qu’il y a présence d’une source d’eau, de nourriture et d’un gîte. Il préfère les bois de feuillus marécageux, les forêts des plaines inondables, les marais salés et les marais d’eau douce et les terres agricoles.. Très adaptable, on le rencontre aussi fréquemment dans de nombreuses villes d’Amérique du Nord dont entre autre dans les hangars, les greniers et les garages des citoyens!.
L’engourdissement hivernal permet au raton laveur de conserver son énergie sous forme de réserves de graisse en période de disette. Il s’agit d’une période d’inactivité plutôt que d’une véritable hibernation. Les arbres creux, les souches, les rondins, les cavernes, les terriers de marmottes ou de renards inoccupés, ainsi que les granges ou les autres bâtiments du genre comptent parmi les abris préférés du raton laveur. En milieu urbain, il peut opter pour une cheminée de maison, un égout, un garage, un grenier, un arbre ou un ponceau. Les mâles adultes sont souvent seuls dans leur gîte, mais il n’est pas rare de voir une famille passer son premier hiver ensemble. On compte généralement 4-6 individus par groupe.

Alimentation: Omnivore, le raton laveur mange à peu près de tout, cette nourriture pouvant être d’origine tant végétale qu’animale. Il préfère le maïs, les écrevisses, les fruits et les noix, mais son régime varie selon les saisons.

Reproduction: La reproduction commence généralement à la fin de janvier ou au début de février dans le nord de l’aire de répartition. Généralement, l’accouplement a surtout lieu en mars. Les jeunes naissent le plus souvent en mai même si certaines naissances ont déjà été observées dès le mois de mars ou encore à la fin de septembre.
Polygame, le mâle fécondera plusieurs femelles successivement. La femelle, par contre, est monogame et, après s’être accouplée avec un mâle, elle repoussera tous les autres. La gestation dure en moyenne 63 jours et la femelle et une portée compte de 3-7 petits. À leur naissance, les petits n’ont pas de dents, leurs yeux s’ouvriront à l’âge de deux semaines et demie. Environ dix jours après la naissance, les petits arborent déjà le masque et le pelage caractéristiques de l’espèce. Ces derniers restent dans le gîte maternel pendant environ huit semaines : ils accompagnent ensuite leur mère dans sa quête de nourriture, même s’ils ne sont pas totalement sevrés avant l’âge de deux mois.

Autre:N/A